Search

GOA NO LIMITS ®

Goa No Limits is a Photographic Journey into the Limitless Creativity from and in Goa.

Tag

Recycling

We are on Facebook

Thanks for our brilliant social networking guy Arun Lobo, we have today 22,145 Likes !!!!

with Post Reach = 477,485 ( only one week ) !!!

and the greatest engagement like: 36,274 talking about !!!!

THANK YOUUUUUU

OFFICIAL FANPAGE : http://www.facebook.com/goanolomitsfanpageOFFICIAL GROUP  : http://www.facebook.com/groups/goanolimits/

cropped-blog-gnl.jpg

For celebrating the 22,000 LIKES amazing result and numbers we have create also the very Limited Edition of Goa No Limits Fan page.

goa-no-limits-phone-case-blackberry-z10 Don’t miss the occasion to buy it !!!

here the link: http://dizinga.com/products/goa-no-limits-phone-case

Featured post

Subodh Kerkar, the multidisciplinary – Subodh Kerkar, le multidisciplinaire

Subodh gave up his successful career in medecine to pursue his passion: Art. “Almost 80% of my patients were english and the commonest problem was disentery”he says with his characterishe chuckle “I think India has taken enough shit from the British… I did not want to take any more !. He is a passionate artist: painter, sculptor, designer of ephemeral installations or “Land Art” and photographer. His inspirations are many and varied: on the beaches, in the rice fields or  he paints in indigo portions of hills.
He uses natural materials such as shells, bamboo, stone, pebbles, and sculpts the old boats, tires, creates meanders of rice.
Inspired by the ocean, ships and history of Goa, Kerkar behind each of his works tells a story of History.
His exhibition in Kochin until June 20, tells how the Portuguese, who stayed in Goa over 450 years, have totally influenced this small state typically Indian before their arrival.
Western culture, Catholic religion and the intake of vegetables unknown in India (peppers, tomatoes, potatoes, pineapples, cashews …) radically change attitudes and eating habits. They also brought the bread, distilleries and made the first grafting of mangoes …
Sudobh Kerkar has thousands of projects, Land Art, of course, but he also wants to fulfill a dream to build on its current workshop in Pilerne a museum devoted to contemporary art that will open from February to March 2014.

Internationally renowned, he has exhibited many times in Germany, Australia, England… He is currently preparing two exhibitions to be held in Frankfurt and Amsterdam before the end of 2013.
If you can not move to Kochin, you can still admire his work in his gallery Kerkar Art Complex, which he founded in 1992 or go to his website.

Kerkar Art Complex: Holidays Street, opposite Calangute Mall. Calangute.
www.subodhkerkar.com/

—————————-English>——————————Français————————-

Qu’est-ce qui pousse un médecin à tout abandonner pour se consacrer entièrement à l’art?

“Avec le boum touristique de Goa, il y a eu un moment où 80% de ma clientèle, constituée d’anglais, venait me consulter uniquement pour des problèmes de dysentrie. J’ai alors réalisé que je ne pourrai pas continuer à m’occuper des excréments anglo-saxons toute ma vie.  C’est à ce moment là, que j’ai décidé de faire ce que j’avais toujours voulu faire : de l’art”, me dit-il, non sans humour !

Et de l’art, il en fait ! Car Sudobh est un touche à tout : peintre, sculpteur, concepteur d’ installations éphémères ou “Land Art” et photographe. Ses inspirations sont nombreuses et variées : sur les plages, dans les rizières ou il peint en indigo des portions de collines.

Il utilise des matériaux naturels comme les coquillages, le bambou, la pierre, les galets, et sculpte  les vieux bateaux, les pneus, fait serpenter le riz…

Inspiré par l’océan, les bateaux et par l’Histoire de Goa, Kerkar cache derrière chacune de ses oeuvres une histoire de l’Histoire.

Son exposition à Kochin, qui se tient jusqu’au 20 juin, raconte comment les portugais qui sont restés à Goa plus de 450 ans ont totalement influencé ce petit état typiquement indien avant leur arrivée.

La culture occidentale, la religion catholique et l’apport de légumes inconnus en Inde (piments, tomates, pommes de terre, ananas, noix de cajou…) ont radicalement changer les mentalités et les habitudes alimentaires. Ce sont aussi les portugais qui ont apporté le pain, les distilleries et qui ont fait les premières greffes de mangues…

Sudobh Kerkar a des milliers de projets, du Land Art, bien entendu, mais il veut aussi réaliser un rêve bâtir sur son actuel atelier à Pilerne un musée consacré à l’art contemporain qu’il compte ouvrir dès février-mars 2014.

De renommée internationale, il a exposé de nombreuses fois en Allemagne, en Australie, en Angleterre… Il prépare actuellement deux expositions qui se tiendront à Francfort et à Amsterdam avant la fin 2013.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer à Kochin, vous pouvez toujours aller admirer ses oeuvres dans sa galerie Kerkar Art Complex qu’il a fondé en 1992 ou encore aller sur son site Internet.

Kerkar Art Complex : Holidays Street, opposite Calangute Mall. Calangute.

http://www.subodhkerkar.com/

Saison 2013-2014 with GOA NO LIMITS of Budget

What a great idea ! – Quelle excellente idée !

The Council of Mapusa has installed inside the market a machine to compost. Any rubbish of the market are brought by truck to be recycled. It takes 30 minutes on the machine to do its job and get 20 kg of compost.
You will soon be able to come there and buy your compost if you can not do it yourself in your garden.
Such initiatives should emerge around Goa.

But if you want to get into composting, here’s what to do :

Compost is the keystone of soil fertility. Recycling green waste from the garden and those in the kitchen, it returns to the ground elements that plants need.

A well run compost provide a nutritious and powerful humus lighten heavy soil and give body to light soil. With long matured compost, you will not need any other fertilizer or soil Store. Moreover, attention to manure “fresh”! It causes, it is rarely known, many diseases and outbreaks of slugs.
What material?

Composting can be carried in a compost (or compost bin), suitable for small gardens and small volumes of waste, or simply pile, which better corresponds to the large gardens. This pile will instead lie in the shade, to prevent drying.
A bit of everything

Brown” materials: leaves, dry twigs, crushed branches, wood chips and sawdust, bark, straw … Dry and hard, they are rich in lignin and cellulose, carbon substances that provide the most stable humus. Used alone, they decompose slowly because they lack water and nitrogen.

“Green” materials: kitchen waste and fresh grass clippings. In contrast to the browns, they are wet, soft and contain a lot of rapidly fermentable substances. They are rich in minerals and nitrogen, but their performance is low in humus.

To get a good carbon / nitrogen and maintain good aeration of the compost mix, so it takes about half green materials, half brown materials.

Reduce waste into small pieces allows for easier mixing, reduced volumes and especially a faster attack by micro-organisms decomposers. The compost will be easier to recover at the end of decomposition and will not require to be screened.

Tip: As to your sizes or sweeps, especially in the fall, constitute, next to your compost bin, a pile of brown materials: cutting of trees and hedges, shredded, dry twigs, leaves … When you pour your kitchen waste, you can immediately cover with the brown material. Otherwise, at certain times, especially in winter, you may miss those precious brown materials.
Aerate and stir!

Aerate and mix is ​​essential, because the decomposing microorganisms need oxygen. Without this, there is an anaerobic fermentation, putrid, stinking, which gives a “substitute” very fertile compost. If there are too many green materials, they are bunched fermenting, which reduces aeration. The mix of rather coarse brown material can maintain sufficient porosity in the heap. Otherwise, you will offset lower stirring often, or turning the pile several times …
Every contribution, mix with the new waste previous contribution and the compost begins to form below. So you sow new waste with microorganisms and small animals decomposers, which accelerates decomposition.

Water, if necessary

Touch, regularly check that the mass is wet enough to allow a good decomposition. Water or add wet waste if it is dry. Beware of excess moisture that promote anaerobic fermentation source of odors and proliferation of midges. To prevent drying, install the pile in the shade, or put a lid or leaking tarp in summer.
When to use your compost?

Wait until your compost is mature, that is to say, blackish, lumpy and odorless. We are recognized over the original materials and red worms are not very numerous. It is obtained after about six months, sometimes more quickly silo. This is the one where you need to focus most of your plants.
The semi-mature compost can be recognized by its red worms, which are extremely numerous. It differs towards the middle, on the right drawing. Its cycle decomposition is not completely finished. Some intensive crops, such as squash and tomatoes, like this type of compost.

————————–English>———————-Français———————————————————————

Le Council de Mapusa a installé a l’intérieur du marché une machine à composter. Tous les détritus du marché sont apportés par camions pour être recycler. Il faut 30 minutes à la machine pour faire son travail et obtenir 20 kg de compost.

Vous pourrez très bientôt venir acheter votre compost si vous ne pouvez pas le faire vous même dans votre jardin.

De telles initiatives devraient voir le jour un peu partout dans Goa.

Mais si vous voulez vous lancer dans le compostage, voici ce qu’il faut faire.

Le compost est la clé de voûte de la fertilité du sol. En recyclant les déchets verts du jardin et ceux de la cuisine, il restitue au sol les éléments dont les plantes ont besoin.

Un compost bien mené fournira un humus nutritif et performant qui allègera les terres lourdes et donnera du corps aux terres légères. Avec du compost longuement mûri, vous n’aurez besoin d’aucun autre engrais, ni de terreau de magasin. D’ailleurs, attention au fumier “frais” ! Il cause, ce qu’on sait rarement, de nombreuses maladies et des pullulations de limaces.

Quel matériel ?

Le compostage peut être mené dans un composteur (ou silo à compost), bien adapté aux petits jardins et aux petits volumes de déchets, ou bien tout simplement en tas, ce qui correspond mieux aux grands jardins. Ce tas devra plutôt se situer à l’ombre, pour éviter le dessèchement.

De tout un peu

Les matières “brunes” : feuilles mortes, brindilles sèches, branches broyées, copeaux de bois et sciure, écorce, paille… Sèches et dures, elles sont riches en lignine et en cellulose, substances carbonées qui fournissent le plus d’humus stable. Utilisées seules, elles se décomposent lentement car elles manquent d’eau et d’azote.

Les matières “vertes” : déchets de cuisine et tontes de gazon fraîches. À l’inverse des matières brunes, elles sont humides, molles et contiennent beaucoup de substances rapidement fermentescibles. Elles sont riches en sels minéraux et en azote, mais leur rendement en humus est faible.

Pour obtenir un bon dosage carbone/azote et maintenir une bonne aération du compost, il faut donc à peu près moitié matières vertes, moitié matières brunes.

Réduire les déchets en petits morceaux permet un mélange plus aisé, une réduction des volumes et surtout une attaque plus rapide par les micro-organismes décomposeurs. Le compost sera plus facile à récupérer en fin de décomposition et ne nécessitera pas d’être tamisé.

Conseil pratique : au fur et à mesure de vos tailles ou râtissages, en particulier à l’automne, constituez, à côté de votre silo à compost, un tas de matières brunes : coupes d’arbres et de haies, broyats, brindilles sèches, feuilles mortes… Lorsque vous verserez vos déchets de cuisine, vous pourrez aussitôt les recouvrir de ces matières brunes. Sinon, à certaines époques, notamment en hiver, vous risquez de manquer de ces précieuses matières brunes.

Aérez et remuez !

Aérer et remuer est essentiel, car les micro-organismes décomposeurs ont besoin d’oxygène. Sans cela, il se produit une fermentation anaérobie, putride, malodorante, qui donne un “ersatz” de compost peu fertile. S’il y a trop de matières vertes, elles se tassent en fermentant, ce qui diminue l’aération. Les mélanger à des matières brunes assez grossières permet de maintenir une porosité suffisante dans le tas. Sinon, vous devrez compenser le tassement en remuant très souvent, voire en retournant le tas plusieurs fois…

À chaque apport, mélangez les nouveaux déchets avec l’apport précédent et avec le compost qui commence à se former en dessous. Ainsi, vous ensemencez les déchets nouveaux avec les micro-organismes et les petits animaux décomposeurs, ce qui accélère leur décomposition.

Arrosez si nécessaire

Au toucher, vérifiez régulièrement que la masse est suffisamment humide pour permettre une bonne décomposition. Arrosez ou ajoutez des déchets humides si c’est sec. Attention aux excès d’humidité qui favorisent la fermentation anaérobie, source d’odeurs et de prolifération de moucherons. Pour éviter le dessèchement, installez le tas à l’ombre, ou posez un couvercle ou une bâche non étanche en été.

Quand utiliser votre compost ?

Attendez que votre compost soit mûr, c’est-à-dire noirâtre, grumeleux et sans odeur. On n’y reconnaît plus les matériaux d’origine et les vers rouges ne sont plus très nombreux. On l’obtient au bout de six mois environ, parfois plus vite en silo. C’est celui-là que vous devez privilégier pour la plupart de vos plantes.

Le compost demi-mûr se reconnaît à ses vers rouges, qui y sont extrêmement nombreux. On le distingue vers le milieu, sur le dessin de droite. Son cycle de décomposition n’est pas complètement achevé. Certaines plantes gourmandes, comme les courges et les tomates, apprécient ce type de compost.

Incredible Goa & around

Anjuna Beach and around ….

Subodh Kerkar

The Pepper Cross Kochi Invite

Goa out of the walls! The artist Subodh Kerkar exposes in Kochin.

Venue: Pepper House, Kalvathi road, Fort Kochi, Kochi 682002
Date: May 12 to June 20, 2013 Gallery is open from 10 am – 5.30 pm on all days
Mob:91 9496212997 E-mail: artestateindia@gmail.com http://www.artestate.blogspot.in
Pepper Cross Subodh Kerkar ArtEstate Pepper House Gallery Location

————————–English>————————Français———————

Goa sort de ses murs ! L’artiste Subogh Kerkar expose à Kochin.

Lieu: Pepper House, Kalvathi route, Fort Kochi 682002
Date: 12 May to 20 Juin, 2013 Galerie est ouverte de 10 heures-17h30 tous les jours
Mob: 91 9496212997 E-mail: http://www.artestate.blogspot.in artestateindia@gmail.com
Pepper Croix Subodh Kerkar ArtEstate Pepper House Gallery Emplacement

Incredible Goa

Videos taken on the spot during our travels in Goa.
Markets, on the road, in the fields, on the beach … Discover an … “Incredible Goa.”

Des vidéos prisent sur le vif lors de nos déplacements dans Goa.                                   Sur les marchés, sur la route, dans les champs, sur la plage… Découvrez un… “Incredible Goa”.

Secret Place

Here is a place that we love because it corresponds exactly to the Goa we want you to discover through this blog.
Nestled in a 22 acres property, overlooking the valley where flows nonchalantly an arm of Mandovi river, the three houses that make up this boutique hotel invites to relaxation and meditation. The panorama that awaits you is breathless: the rice fields out of sight, coconut palms, banana trees, the river …
A perfect retreat for those who want to disconnect, vacation time, the rest of the world. It is half an hour from the nearest beach, but guests do not complain, on the contrary. This is the ideal place to come to the point, de-stress, enjoy an Ayurvedic treatment … Everything here immediately relax … Many writers come to seek inspiration and calm.
But do not come who wants in this oasis of serenity! Indeed, one can only book on a recommendation, a room, a house, or the entire property for a wedding, for example. That is why, at the express request of the owners, we do not give the name of the place or its location.
But you will tell us why we talk about such a place if we can not get there, because who will recommend?
Good news, you too can enjoy this luxury. Contact us on goanolimits@gmail.com, we will recommend you and if you want to discover other similar places, visit Goa Secrets’ Facebook page.

Special Monsoon offer INR19900. Double room occupancy. 3 nights stay with breakfast, airport/Tivim railway station pick up and drop and taxes. Offer valid till 30th September 2013. Check in 14:00/check out 10:00.

—————English>————-Français——————————————————–

Endroit Secret

Voici un endroit que nous adorons car il correspond exactement au Goa que nous désirons vous faire découvrir à travers ce blog.

Nichées dans une propriété de 22 acres, surplombant la vallée où s’écoule avec nonchalance un bras du fleuve Mandovi, les trois maisons qui composent cette boutique hôtel, invitent à la relaxation et à la méditation. Le panorama qui s’offre à vous coupe le souffle : des rizières à perte de vue, des cocotiers, des bananiers, le fleuve…

Une retraite parfaite pour qui veut se déconnecter, le temps des vacances, du reste du monde. On est à une demi heure de la plage la plus proche, mais les hôtes ne s’en plaignent pas, bien au contraire. C’est le lieu idéal pour venir faire le point, déstresser, faire un traitement ayurvédique… Tout ici invite à la détente… De nombreux écrivains y viennent rechercher l’ínspiration et le calme.

Mais ne rentre pas qui veut dans ce havre de sérénité ! En effet, on ne peut réserver que sur recommandation, soit une chambre, soit une maison, voire la propriété toute entière pour un mariage, par exemple. C’est pourquoi, à la demande expresse des propriétaires, nous ne vous donnerons ni le nom du lieu, ni sa localisation.

Mais, nous direz-vous, pourquoi nous parler d’un tel lieu si nous ne pouvons nous y rendre, car qui va nous recommander ?

Bonne nouvelle, vous aussi vous pouvez goûter à ce luxe. Contactez-nous sur goanolimits@gmail.com, nous nous chargerons de vous recommander et, si vous souhaitez découvrir d’autres lieux identiques, visitez la page Facebook Goa Secrets.

Offre spéciale mousson INR 19 900 (environ 270 Euros). Chambre pour 2 avec petit déjeuner. Transferts aéroport ou gare à l’arrivée et au depart. Check in 14h, check out 10h. Offre valable jusqu’au 30 septembre 2013.

White Out Party – Jackson’s Shack – Candolim

 

 

The DJ who succeeded yesterday gave the best of themselves and electro, house, rap … to the delight of many guests who came from Bombay, Bangalore, Punjab … for The White Out Party at Jackson’s shack, with Massive Goa.

Find out about your cliches, tag you or tag your friends and share your pics and …  Registrer your email on our blog : goanolimits.com !

———–English>————-Français——————————————————

Les DJ qui se sont succédés hier ont donné le meilleur d’eux-mêmes et de la musique électro, house, rap… pour le plus grand plaisir des nombreux convives venus de Bombay, de Bangalore, du Punjab… pour la White Out Party at Jackson’s Shack, with Massive Goa.

Retrouvez-vous sur les cliches, “taguez” vous ou vos amis, partagez vos photos et… Enregistrez votre email sur notre blog : goanolimits.com !

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: