Recherche

GOA NO LIMITS ®

Goa No Limits is a Photographic Journey into the Limitless Creativity from and in Goa.

Catégorie

Place to visit or to be

IN & OUT for place to visit and your comments are welcome to do this.

Incredible Goa – Anjuna beach

Incredible Goa

Videos taken on the spot during our travels in Goa.
Markets, on the road, in the fields, on the beach … Discover an … « Incredible Goa. »

Des vidéos prisent sur le vif lors de nos déplacements dans Goa.                                   Sur les marchés, sur la route, dans les champs, sur la plage… Découvrez un… « Incredible Goa ».

Secret Place

Here is a place that we love because it corresponds exactly to the Goa we want you to discover through this blog.
Nestled in a 22 acres property, overlooking the valley where flows nonchalantly an arm of Mandovi river, the three houses that make up this boutique hotel invites to relaxation and meditation. The panorama that awaits you is breathless: the rice fields out of sight, coconut palms, banana trees, the river …
A perfect retreat for those who want to disconnect, vacation time, the rest of the world. It is half an hour from the nearest beach, but guests do not complain, on the contrary. This is the ideal place to come to the point, de-stress, enjoy an Ayurvedic treatment … Everything here immediately relax … Many writers come to seek inspiration and calm.
But do not come who wants in this oasis of serenity! Indeed, one can only book on a recommendation, a room, a house, or the entire property for a wedding, for example. That is why, at the express request of the owners, we do not give the name of the place or its location.
But you will tell us why we talk about such a place if we can not get there, because who will recommend?
Good news, you too can enjoy this luxury. Contact us on goanolimits@gmail.com, we will recommend you and if you want to discover other similar places, visit Goa Secrets’ Facebook page.

Special Monsoon offer INR19900. Double room occupancy. 3 nights stay with breakfast, airport/Tivim railway station pick up and drop and taxes. Offer valid till 30th September 2013. Check in 14:00/check out 10:00.

—————English>————-Français——————————————————–

Endroit Secret

Voici un endroit que nous adorons car il correspond exactement au Goa que nous désirons vous faire découvrir à travers ce blog.

Nichées dans une propriété de 22 acres, surplombant la vallée où s’écoule avec nonchalance un bras du fleuve Mandovi, les trois maisons qui composent cette boutique hôtel, invitent à la relaxation et à la méditation. Le panorama qui s’offre à vous coupe le souffle : des rizières à perte de vue, des cocotiers, des bananiers, le fleuve…

Une retraite parfaite pour qui veut se déconnecter, le temps des vacances, du reste du monde. On est à une demi heure de la plage la plus proche, mais les hôtes ne s’en plaignent pas, bien au contraire. C’est le lieu idéal pour venir faire le point, déstresser, faire un traitement ayurvédique… Tout ici invite à la détente… De nombreux écrivains y viennent rechercher l’ínspiration et le calme.

Mais ne rentre pas qui veut dans ce havre de sérénité ! En effet, on ne peut réserver que sur recommandation, soit une chambre, soit une maison, voire la propriété toute entière pour un mariage, par exemple. C’est pourquoi, à la demande expresse des propriétaires, nous ne vous donnerons ni le nom du lieu, ni sa localisation.

Mais, nous direz-vous, pourquoi nous parler d’un tel lieu si nous ne pouvons nous y rendre, car qui va nous recommander ?

Bonne nouvelle, vous aussi vous pouvez goûter à ce luxe. Contactez-nous sur goanolimits@gmail.com, nous nous chargerons de vous recommander et, si vous souhaitez découvrir d’autres lieux identiques, visitez la page Facebook Goa Secrets.

Offre spéciale mousson INR 19 900 (environ 270 Euros). Chambre pour 2 avec petit déjeuner. Transferts aéroport ou gare à l’arrivée et au depart. Check in 14h, check out 10h. Offre valable jusqu’au 30 septembre 2013.

Burn and Burp Festival 26-27-28/4/2013- Inox Courtyard Panaji

 

 

There is one thing, which for us Europeans is very important, this is punctuality! But in India you seem to ignore the notion of time. How often I had to wait 1 hour, 2 hours or even overnight for appointments made by the people themselves they may be workers or friends or even business partners

It’s the same with all your events, including those planned well in advance. For example, « The European Film Festival » which began its opening night with more than an hour late and yesterday the « Burn and Burp Festival » scheduled to begin at 15 pm in the courtyard of the Inox and when we arrived at 7:30 p.m. was not ready yet! Some were still in the sound adjustments on stage, the restaurants were trying to glowing the coals of their BBQ (Burn) and, if the stand supposed to sell beer (Burp) was there, there was still no one on place and no beer! But people, who like us wanted to join the party, they were very present, waiting to eat, drink and have fun … and many people have left disappointed.

So at 20:30 we left without seeing anything because there was nothing to see. Shame!

—————–English>——————Français——————————————–

Il y a une chose, qui pour nous européens est très importante, c’est la ponctualité ! Mais en Inde vous semblez ignorer cette notion de temps. Combien de fois j’ai du attendre 1 heure, 2 heures voire même jusqu’au lendemain pour des rendez-vous fixés par les personnes elles-mêmes qu’ils soient amis ou ouvriers ou encore partenaires en affaires…

Il en va de même avec tous vos événements, y compris ceux programmés longtemps en avance. Par exemple, « Le Festival du film européen » qui a commencé sa soirée d’inauguration avec plus d’une heure de retard et hier le « Burn and Burp Festival » qui devait commencer à 15 h dans la cour de l’Inox et qui lorsque nous sommes arrivées à 19h30 n’était pas encore prêt ! On en était encore aux réglages de la sono sur la scène, les restaurants tentaient de faire rougeoyer les braises de leurs BBQ (Burn) et si le stand censé vendre la bière (Burp) était bien là, il n’y avait encore personne sur place et pas de bière ! Par contre les personnes qui comme nous voulaient participer à la fête étaient elles bien présentes, attendant de pouvoir manger, boire et s’amuser… et nombreux sont ceux qui sont repartis déçus. A 20h30, nous avons donc quitté les lieux sans avoir rien vu puisqu’il n’y avait rien à voir. Dommage !

Carnival Party in Calangute beach

Children of El Shaddai Kathleen House Assagao

 

Aujourd’hui les enfants de El Shaddai charité en Inde , reçoivent de la part d’élèves du lycée Pompidou de Dubaï des peluches qu’ils ont généreusement offertes. La joie est au rendez vous, même si elle  ne dure que quelques instants…

English version ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Today children El Shaddai Charitable India receive from high school students Pompidou Dubai fluff they have generously offered. Joy is waiting for you, even if it only lasts a few moments

 

Boys from the charity in Goa

These boys are coming all from desperate conditions, and that’s why they are completely in charge in El Shaddai Charitable Trust in Assagao visit please and support us in:  Click Here . Here in this video they are playing during only 2 hours every 2 weeks in Baga beach somewhere….

 

Lagaan (Once upon a Time in India) – 2001

imgresIn 1893, center of India, the villagers of Champaner waiting in vain for the monsoon. To humiliate the people to the brink of starvation, the cruel Captain Russell, head of the British garrison to double lagaan, tax cereals. The young Bhuvan, leader of the revolt against this injustice, is offered by the officer a terrible bet: if the Indians beat the English in a cricket match, they will be exempt from lagaan for three years, but s’ they lose, they must pay a triple tax. Bhuvan accepts the challenge but has only three months to train his team.

Director : Ashutosh Gowariker

Cast : Aamir Khan, Suhasini Mulay, Rajesh Vivek, Paul Blackthorne

Did you know ?

  • Lagaan is an exception in the Indian film industry. While the cost of Indian films never exceeds four million, it has reached a whopping six million euros. Similarly, while shooting are usually shipped in a short time, the Lagaan stretched over six months. And when the majority of productions of Bollywood meets two or three stars on display, the film consists of a largecasting with many supporting roles.
  • Lagaan is a historical costume drama. A style that is radically different from the rest of the Indian production. Since the sixties, the Indian audience is passionate for more romantic comedies starring young students dressed in the latest fashion. Suffice to say that Lagaan and conflicts of peasants of the nineteenth century sensation …
  • By attracting both public favor and criticism, Lagaan became one of the most important successes of Indian cinema. Considered a classic, this epic has collected no less than seven awards at the Zee Cine Awards, the Indian equivalent of the Oscars.
  • If Lagaan is definitely a classic in India, he also worked very well in Britain and the United States. International recognition that the highlight was the Oscar nomination for Best Foreign Film in 2002. Note that the Ashutosh Gowariker film also won the Audience Award at the Locarno Film Festival in 2001.
  • For director Ashutosh Gowariker, if Lagaan is a film about the struggle for survival of a group of farmers, it is « non-violence is the foundation of the film. This is why I imagined the oppressors are the British, I thought the game of cricket as a non-violent sport war. Ultimately, cricket was a game for the English, but a matter of life or death for the villagers. »

___________________English>_____________Français___________________________

En 1893, au centre de l’Inde, les villageois de Champaner attendent en vain la mousson. Pour humilier ce peuple au bord de la famine, le cruel capitaine Russell, chef de la garnison britannique, veut doubler le lagaan, l’impôt sur les céréales. Le jeune Bhuvan, meneur de la révolte contre cette injustice, se voit proposer par l’officier un terrible pari : si les Indiens battent les Anglais au cours d’un match de cricket, ils seront exemptés de lagaan pendant trois ans, mais s’ils perdent, ils devront payer une triple taxe. Bhuvan accepte le pari mais ne dispose que de trois mois pour former son équipe.

Director : Ashutosh Gowariker

Cast : Aamir Khan, Suhasini Mulay, Rajesh Vivek, Paul Blackthorne

Le saviez-vous ?

  • Lagaan constitue une exception dans la production cinématographique indienne. Alors que le coût des films indiens ne dépasse jamais les quatre millions d’euros, celui-ci a atteint la bagatelle de six millions d’euros. De même, alors que les tournages sont généralement expédiés en peu de temps, celui de Lagaan s’est étiré sur six mois. Et quand la majorité des productions de Bollywood ne réunit que deux ou trois vedettes à l’affiche, ce film est constitué d’un large casting avec de nombreux seconds rôles.
  • Lagaan est un film historique en costumes. Un style qui diffère radicalement du reste de la production indienne. Depuis les années soixante, le public indien se passionne plus pour des comédies romantiques mettant en vedettes de jeunes étudiants habillés à la dernière mode. Autant dire que Lagaan et ses conflits de paysans du XIXème siècle fait sensation…
  • En s’attirant à la fois les faveurs du public et de la critique, Lagaan est devenu l’un des plus importants succès du cinéma indien. Considérée comme un classique, cette épopée a récolté pas moins de sept récompenses aux Zee Cine Awards, l’équivalent indien des Oscars.
  • Si Lagaan est incontestablement un classique en Inde, il a également très bien marché en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Une reconnaissance internationale dont le point d’orgue a été la nomination à l’Oscar du Meilleur film étranger en 2002. A noter que le film d’Ashutosh Gowariker a également décroché le Prix du Public au Festival de Locarno en 2001.
  • Pour le réalisateur Ashutosh Gowariker, si Lagaan est un film sur la lutte pour la survie d’un groupe de paysans, c’est »la non-violence qui reste au fondement du film. C’est pour cela que j’ai imaginé que les oppresseurs seraient des Britanniques, j’ai pensé au match de cricket comme guerre sportive non-violente. En fin de compte, le cricket n’était qu’un jeu pour les Anglais, mais une question de vie ou de mort pour les villageois. »

Presa di Goa – Nagoa Saligao

 

Presa di Goa, « Captive of Goa », is a Goan house restored and furnished in Portuguese colonial style, measuring the size and opulence of times gone by. Located a stone’s throw rice paddies, the residence offers privacy, romance and true relaxation, punctuated by the songs of birds, the occasional whistle picker coconuts in coconut climbing or the horn of the baker during his tour daily.

Let you enter the atmosphere by lush greenery with a meal in the restaurant, which varied menu is heavily flavored Turkish: mezze, couscous, kebabs… External visitors are welcome.

The master of the place, Edward from Luxembourg, with 25 years of experience in the luxury hotel world (Australia, New Zealand, Indonesia, Africa, Egypt, Turkey, Latin America, French Polynesia …) opened in 2003 this lunch greenery which includes eleven rooms and a suite.

We love the tranquility of the place in the typical serene village of Nagoa, located at short distance from the noise of Goa’s beaches, but close enough to enjoy the famous beaches of Baga and Calangute, located 10 minutes by road.

Edouard is dedicated entirely to the quality of your comfort and wellness is his only concern.

Between Rs 3000 and Rs 9 000/nuit (with breakfast) depending on the season. http://www.presadigoa.com/

————————————————————————————————-

Presa di Goa, « Captif de Goa », est une maison goanais restaurée et meublée dans le style colonial portugais, à la mesure de la grandeur et de l’opulence des temps passés. Située à un jet de pierre des rizières, la résidence vous offre intimité, romantisme et réelle relaxation, ponctués par les chants d’oiseaux, le sifflement occasionnel du cueilleur de noix de cocos grimpant dans les cocotiers ou le klaxon du boulanger lors de sa tournée quotidienne.

Laissez-vous pénétrer par l’atmosphère des jardins luxuriants en prenant un repas dans le restaurant, dont le menu varié fait la part belle aux saveurs turques : mezze, couscous, kebabs… Les visiteurs extérieurs sont bienvenus.

Le maître des lieux, Edouard, d’origine Luxembourgeoise, fort de 25 ans d’expérience dans l’hôtellerie de luxe mondiale (Australie, Nouvelle Zélande, Indonésie, Afrique, Egypte, Turquie, Amérique Latine, Polynésie française…) a ouvert en 2003 cet écrin de verdure qui comprend onze chambres et une suite.

Nous aimons la tranquillité du lieu dans le typique et serein village de Nagoa, situe à courtes distance du bruit des plages de Goa, mais bien assez proche pour profiter des plages de Baga et de Calangute, situées a 10 minutes par la route.

Edouard se dédie entièrement à la qualité de votre confort et votre bien-être est son unique souci.

Entre Rs 3 000 et Rs 9 000/nuit (avec petit-dejeuner) selon la saison.

http://www.presadigoa.com/

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :