DownloadedFileDownloadedFile-1

This is an adventure story that takes place in India and written by an Australian author.
A fantastic saga to discover and read on the beach or to dream … a human adventure, philosophical with a pinch of adventure, what a good time reading.

“It took me time and almost around the world to learn what I know about love and fate and the choices we make, but the heart of it was revealed to me in an instant, while I was chained to a wall and tortured. I realized, somehow, through the screaming in my mind, in spite of my vulnerability, my wounds and my chains, I was free: free to hate the people who tortured me, or forgive them. It does not look like much, I know. But when the chain stretches and cut the flesh, when this is all you have, that freedom is a universe of possibility. And the choice you make between hatred and forgiveness can become the story of your life. ”

So begins this book with those first lines that presage the quality of the novel writing, a phenomenal work, genuine and generous, which has everything you would find in a novel, adventure, love, friendship, suspense, scenery, travel, etc.
Adventure novel, love, friendship, war, exile novel, Shantaram is the story of redemption, the very same author: slipped into the skin of Lin, a man escaped from an Australian high-security prison, who took refuge in India, Bombay, where he hopes to “disappear” …

It will live for ten years will make him a man of any income, nevertheless inhabited by peace, supreme state of freedom. This peace, Gregory David Roberts was able to send it to us, we, the readers, grabbing our hearts to extract the best.

The book:
Bombay, 1980. Lin, a young man from a distant land, sought by all the police because he escaped from a high security area, plunged after breaking ties with the past, in an unknown and dangerous world that can destroy his human dignity. Shantaram is both a love story – that unites and tears turn Lin and the beautiful and mysterious Karla – that of a city – which face the misery of the slums, money, prostitution, violence but also the brotherhood – the last of a mafia gang almighty led by the redoubtable Abdel Khader Khan. Lin eventually love him as a father …

The author:
Shantaram is partly based on the author’s own adventures. Indeed, this huge book saga in the Indian and Bollywood manner is clearly autobiographical.
Who is Gregory David Roberts? He was born in Melbourne, Australia. Gifted student to write it sinks into heroin addiction when his marriage collapsed and he lost custody of his daughter. Guilty of a series of flights made with a fake gun, he became famous as the “Gentleman Bandit.” He was sentenced to nineteen years in prison, but escaped and spent ten of his fugitive years in Bombay. He eventually returned to Germany, and is serving the remainder of his sentence in this country and in Australian prisons.
Upon his release, he set up a successful business dedicated to multimedia and since the publication of Shantaram in the world, is dedicated full time to writing.
A book phenomenon translated into 17 countries, best selling of all the countries where it is already released. He wrote his book in his Australian prison precisely.
He tells his ten years in Bombay: his love, his daily struggles for life and freedom. His fear of being unmasked and taken. Without misery, he describes the slum where he lived, and those pages are all imbued with humanity and emotion.
Roberts has fully felt and understood India.

—————English>—————Français———————————————–
C’est un roman d’aventures, qui se passe en Inde et qui est écrit par un auteur australien. Une fantastique saga à découvrir et à lire sur une plage ou pour rêver… une aventure humaine, philosophique avec une bonne pincée d’aventures, de quoi passer un bon moment de lecture.

« Il m’a fallu du temps et presque le tour du monde pour apprendre ce que je sais de l’amour et du destin, et des choix que nous faisons, mais le coeur de tout cela m’a été révélé en un instant, alors que j’étais enchaîné à un mur et torturé. Je me suis rendu compte, d’une certaine façon, à travers les hurlements de mon esprit, qu’en dépit de ma vulnérabilité, de mes blessures et de mes chaînes, j’étais libre : libre de haïr les gens qui me torturaient, ou de leur pardonner. Ca n’a pas l’air d’être grand chose, je sais. Mais quand la chaîne se tend et entaille la chair, quand c’est tout ce que vous avez, cette liberté est un univers entier de possibles. Et le choix que vous faites entre la haine et le pardon peut devenir l’histoire de votre vie. »

Ainsi commence ce livre fleuve, avec ces premières lignes qui présagent de la qualité de l’écriture du roman, un ouvrage phénoménal, authentique et généreux, qui possède tout ce qu’on voudrait trouver dans un roman, aventure, amour, amitié, suspense, dépaysement, voyage etc.
Roman d’aventures, d’amour, d’amitié, de guerres, roman de l’exil, Shantaram est l’histoire d’une rédemption, celle-là même de l’auteur : glissé dans la peau de Lin, un homme en cavale évadé d’une prison australienne de haute sécurité, venu se réfugier en Inde, à Bombay, où il espère bien “disparaître”…

Ce qu’il va vivre dix ans durant fera de lui un homme revenu de tout, néanmoins habité par la paix, état suprême de la liberté. Cette paix, Grégory David Roberts réussit à nous la transmettre, nous, lecteurs, nous empoignant le coeur pour en extraire le meilleur.

Résumé du livre :
Bombay, années 1980. Lin, un jeune homme venu d’un pays lointain, recherché par toutes les polices parce qu’il s’est évadé d’un quartier de haute sécurité, plonge, après avoir rompu les attaches avec son passé, dans un monde inconnu et dangereux qui peut le détruire ou lui rendre sa dignité d’être humain. Shantaram, c’est à la fois l’histoire d’un amour – qui unit et déchire tour à tour Lin et la belle et mystérieuse Karla -, celle d’une ville – où se heurtent la misère des bidonvilles, l’argent, la prostitution, la violence mais aussi la fraternité -, celle enfin d’un gang mafieux tout-puissant dirigé par le redoutable Abdel Khader Khan, que Lin finira par aimer comme un père…

L’auteur

Shantaram est en partie basé sur les propres aventures de l’auteur. En effet, ce livre énorme, roman-fleuve à la manière indienne et Bollywood est à l’évidence autobiographique.
Qui est Gregory David Roberts ? Il est né à Melbourne, en Australie. Étudiant doué pour l’écriture, il sombre dans la dépendance à l’héroïne lorsque son mariage s’écroule et qu’il perd la garde de sa fille. Coupable d’une série de vols réalisés à l’aide d’un faux pistolet, il devient célèbre sous le nom de « Gentleman Bandit ». Il est condamné à dix-neuf ans de prison, mais s’évade et passe dix de ses années de fugitif à Bombay. Il est finalement repris en Allemagne, et purge la fin de sa peine dans ce pays ainsi que dans les prisons australiennes.
À sa libération, il monte avec succès une entreprise consacrée au multimédia et, depuis la publication de Shantaram dans le monde entier, se consacre à plein temps à l’écriture.
Un livre phénomène traduit dans 17 pays, meilleure vente de tous les pays où il est déjà sorti . Il aurait écrit son livre de sa geôle australienne justement. Il y raconte ses dix années passées à Bombay : ses combats, ses amours, sa lutte quotidienne pour la vie et la liberté. Sa peur d’être démasqué et repris. Sans misérabilisme, il décrit le slum (bidonville) où il a habité, et ces pages-là sont toutes empreintes d’humanité et d’émotion.
Roberts a parfaitement senti et compris l’Inde.